Retour à laperçu

Shimano réécrit l'histoire du Tour de France

D'année en année, le Tour de France sert de terrain d'essai aux composants de Shimano. De l'introduction des manettes de vitesse STI aux pédales SPD en passant par la transmission électronique Di2 et les freins à disques, la société ne cesse d'innover en repoussant les limites de la discipline afin de créer des moments de sport inoubliables pour les aficionados de cyclisme du monde entier.

1991 : Victoire à l’Alpe d’Huez grâce aux pédales SPD

Shimano lança son premier système de pédales automatiques SPD (Shimano Pedalling Dynamics) en 1990. L’innovation portait sur une petite cale attachée à la chaussure dans une encoche de la semelle, destinée à venir se clipser dans des pédales de design SPD. Le cycliste pouvait désormais optimiser la puissance appliquée sur les pédales (et également les tirer vers le haut afin d'améliorer un peu plus sa cadence), tout en gardant toujours les pieds dans la bonne position sur l'axe des pédales.

Cette avancée majeure a considérablement amélioré la vitesse des vélos, sans parler de l'avantage pour les cyclistes de savoir que leurs chaussures resteraient fixées aux pédales mêmes dans des conditions de forte humidité.

Les bons vieux cale-pieds à l'ancienne étaient désormais aux oubliettes de l'Histoire. Il restait en revanche toujours l'étape épique de l'Alpe d'Huez, et c'est ainsi qu'en 1991, le célèbre coureur transalpin Gianni Bugno aborda cette étape dans un style éblouissant, dépassant Miguel Indurain sur ses pédales SPD en arborant l'un des plus beaux maillots du cyclisme : celui de Champion national italien. Quelques semaines plus tard, Bugno allait même jusqu’à troquer sa maglia tricolore contre un maillot arc-en-ciel.

1991 : la manette STI a le vent en poupe

Lancée en 1990, la manette de vitesses STI (Shimano Total Integration) a radicalement changé la face du cyclisme. Elle combinait en effet les contrôles de freinage et de vitesse en un même composant, donnant naissance aux fameuses manettes Dual Control du guidon avec lesquelles tout le monde est familier aujourd'hui. Elle a également entraîné une refonte complète du repose-mains, améliorant par là même considérablement le confort de répartition des charges. Le principal avantage était que les cyclistes pouvaient désormais passer leurs vitesses sans décoller les mains du guidon, un bond de géant en avant par rapport aux manettes de vitesse commandeur si répandues par le passé.

À l'occasion du Tour de France de 1991, Shimano a approché un certain nombre de vétérans du peloton pour tester le système de manettes STI. L'idée était dévaluer leurs expériences du nouveau système afin de les prendre en compte dans les versions qui seraient disponibles au grand public peu après. L'Australien Phil Anderson était l'un des participants aux essais et a gagné l'étape de Quimper pendant le Tour de France 1991, prouvant la supériorité des nouvelles manettes STI sur les anciennes. Avec ce système, Shimano prenait le large sur la concurrence dans la fabrication des groupes.

 

1999 : Victoire américaine au Tour de France grâce au Dura-Ace 7700

Lorsqu'un Texan franchit la ligne d'arrivée à Paris vêtu du célèbre maillot jaune, c'était la première fois qu’un cycliste roulant sur un Dura-Ace 7700 remportait le Tour de France. Si les batailles juridiques successives entraînèrent la radiation de son nom de l'histoire du cyclisme, il n’en reste pas moins vrai que l'événement constitue un tournant décisif pour Dura-Ace, le composant phare de Shimano, dont l'histoire remonte à 1973. À l'époque, il s'agissait de la première tentative de Shimano d'intégrer le club très fermé des constructeurs de groupes pour course sur route professionnelle, construits en aluminium.

The 7700 series was in production from 1996 to 2004, and while the 9-speed groupset may have lacked the technological prowess of the 7400 series, or the refinement of its successor 7800, the fact that this particular Texan won the Tour on it did wonders in setting the tone for the groupset all riders wanted.

2007 : 10 vitesses pour El Pistolero

Du fait des annulations de victoire a posteriori, nous devons remonter à la victoire d'Alberto Contador en 2007 pour évoquer la première victoire officielle d'un cycliste avec Dura-Ace. Cette année, le Dura-Ace 7810 10 vitesses fit son entrée fracassante sur le marché avec son fameux slogan « 100 % de puissance ». On découvrait l'emblématique pédalier Hollowtech II, avec son axe de boîtier plus grand, plus léger et plus rigide, ainsi qu'une ergonomie améliorée des manettes Dual Control sans oublier bien sûr la transmission 10 vitesses qui multipliait le nombre de vitesses disponibles.

Après avoir porté le maillot blanc pendant plusieurs jours, Contador battit Rasmussen dans son style de montée classique, s'adjugeant l'étape laborieuse du sommet du plateau de Beille et privant le Danois du maillot jaune quelques jours plus tard. El Pistolero allait porter le maillot jaune jusqu’à Paris pour ce qui serait la première de ses deux victoires.

2011 : Evans en mode électronique

Après une lutte âpre contre Andy Schleck dans les Alpes, Cadel Evans emporta finalement le maillot jaune pour l’avant-dernière étape — un contre-la-montre —, devenant le premier coureur à gagner le Tour avec un groupe Dura-Ace Di2 (Digital Integrated Intelligence).

Le premier système électrique de passage de vitesses de Shimano améliorait sensiblement le confort de passage des vitesses par rapport à l'ancien système mécanique. Le passage gagnait en précision, en rapidité et en légèreté, et avec le système Di2 sans fil, l'entretien et le remplacement du câble de changement de vitesse appartenaient désormais au passé.  Le nouveau système était également plus apte au travail sous contrainte, si bien que Cadel n'avait plus à se soucier de ses vitesses et pouvait se concentrer pleinement sur le contre-la-montre de sa vie.

 

2012: Dura-Ace 9000 domination

L’énigmatique Wiggins remporta les 2 contre-la-montre du Tour de France de 2012, devenant ainsi le premier vainqueur Britannique du Tour.

La course de cette année fut totalement dominée par l'équipe Sky, avec Chris Froome arrivant second au classement final. Pour la nouvelle série Dura-Ace 9000 11 vitesses, la transmission était entièrement repensée sur tous les systèmes.

Shimano travaillait alors depuis 3 ans sur un pédalier à quatre bras, et l'avait testé pendant les 18 mois précédant le tour de France. Grâce au nouveau design à quatre bras du pédalier, le principal point de pression d'un coup de pédale recevait toute la force nécessaire, améliorant ainsi l'efficacité et la durabilité. De nouveaux câbles de changement de vitesse à revêtement en polymère amélioraient également la souplesse des opérations. Le nouveau système fut certainement apprécié par l'équipe Sky, qui domina totalement la course de cette année, avec Chris Froome arrivant second au classement final.

2017 : L'émergence des freins à disques

En 2017, la locomotive allemande aux schöne haare remporta le sprint à Liège, la première de ses cinq victoires de ce Tour de France avec les freins à disques R9170 de Shimano, prouvant par là même qu’il y avait de toute évidence une place pour un système de freinage sûr et moderne dans le peloton professionnel.

. Le R9170 était le premier groupe Dura-Ace complet avec passage de vitesses électronique et freins à disques hydrauliques, qui facilitaient le contrôle du freinage dans les conditions difficiles et permettaient de doser avec précision la puissance selon les situations. La série R9170 apporte des étriers plus petits et plus légers, et chaque disque utilise une nouvelle configuration de la technologie Freeza de Shimano : une couche d'aluminium intercalée dans l'acier inoxydable. L'aluminium dans le rotor, avec ses ailettes et sa large surface, évacue et dissipe la chaleur générée dans le freinage. Les freins à disques constituent un moyen idéal d'implémentation d'un élément de sécurité dans le peloton professionnel. Car comme chacun sait, si les matériaux et les composants ne cessent d'évoluer, le sport en lui-même ne peut pas se permettre d'être distancé, tant au niveau des réglementations que de l'état d'esprit. Un avenir radieux nous attend !

Article associé