Retour à laperçu

La lutte pour une victoire puissance 4 !

Le Tour de France 2017 prépare le terrain pour une formidable confrontation. Dans une lutte féroce pour la victoire, Chris Froome a réussi à décrocher le maillot jaune. Mais il y avait encore davantage à célébrer, les maillots vert et à pois ayant été également remportés par des coureurs Shimano !

Il n'existe rien de plus satisfaisant que de voir des coureurs Shimano réussir au plus haut niveau. Nous avons vraiment le sentiment d'être membres de la même équipe et tout comme eux, nous travaillons sans relâche pour créer un avantage concurrentiel. Lorsque nos efforts conjugués payent et aboutissent au décrochage de trois maillots, nous ne pouvons qu'être fiers de faire partie de cette puissante association de coureurs, d'équipes et de technologies.

Les prochaines étapes en matière de technologie

En parlant d'avantage concurrentiel, examinons de plus près deux de nos produits récemment lancés : les nouveaux freins à disque Dura-Ace et le capteur de puissance Dura-Ace. L'édition 2017 du Tour de France rentrera dans l'histoire comme le premier Grand Tour dont l'une des étapes a été remportée par un coureur sur un vélo de route doté de freins à disque. Marcel Kittel a remporté de manière convaincante les étapes 2, 6, 7, 10 et 11 en roulant avec ses freins à disque Dura-Ace. Alors que de plus en plus de coureurs passent aux freins à disque, Marcel Kittel est déjà complètement sous le charme de ses nouveaux freins. « Je pense qu'il est important d'avoir un esprit ouvert concernant les innovations technologiques. J'essaie en permanence d'identifier de nouveaux éléments pour améliorer ma performance. Les freins à disque représentent un grand pas en avant dans le domaine des futurs développements technologiques qui nous attendent. »

Davantage de puissance de freinage

Alors que les freins sur jante se fixent directement sur les côtés de la roue, les freins à disque transfèrent l'ensemble de la force de freinage sur un disque monté directement sur le moyeu, générant ainsi davantage de puissance de freinage, tout en demandant moins de force au niveau du levier pour ce faire. Ce système est très utile pour éviter tout « pompage de bras » lors de longues descentes escarpées ou pour des coureurs plus lourds qui luttent pour obtenir suffisamment de puissance avec des freins sur jante. La force de freinage peut être facilement ajustée en modifiant la taille du disque : un plus grand disque augmentera la puissance de freinage, alors qu'un plus petit fera gagner du poids aux coureurs ne nécessitant aucune force de freinage supplémentaire.

« Les freins à disque offrent une bonne maîtrise et les possibilités de réglage constituent un grand pas en avant, notamment sous la pluie, ce qui aidera les coureurs à mieux freiner. »

Une excellente maîtrise

Les freins à disque libèrent également une puissance de freinage plus linéaire et plus prévisible que les freins sur jante et leur performance est bien plus régulière dans des conditions météo changeantes, ce qui se vérifie tout particulièrement par rapport aux freins sur jante associés à des jantes en carbone, une combinaison à la performance médiocre sur terrain humide et ayant tendance à surchauffer sur terrain sec. Marcel Kittel : « Les freins à disque offrent une bonne maîtrise et les possibilités de réglage constituent un grand pas en avant, notamment sous la pluie, ce qui aidera les coureurs à mieux freiner. »

Warren Barguil, l'un des premiers coureurs à utiliser le nouveau capteur de puissance

Une formidable expérience pour Warren Barguil, l'un des premiers coureurs à utiliser le nouveau capteur de puissance Shimano FC-R9100-P. Alors que les données sur la performance deviennent de plus en plus importantes lors des séances d'entraînement et durant les courses, la fiabilité et la précision de ces données sont tout aussi importantes. Warren Barguil est impatient d'utiliser le nouveau capteur de puissance sur le Tour de France, qui lui permettra de décider de tactiques de course en temps réel en s'appuyant sur les relevés précis de sa puissance.

« Mes premières impressions sur le capteur de puissance Shimano sont très bonnes. Ses données sont cohérentes et il est très facile d'utilisation et ultraléger ! Magnifique ! »

C’est magnifique !

Warren Barguil : « En tant que coureur professionnel, je ne peux pas être performant sans données. Elles sont primordiales lors de mes séances d'entraînement, afin de m'assurer que je puisse suivre le programme d'entraînement établi par les entraîneurs et de me donner une indication de ma forme. Durant les courses, je peux suivre ma performance et décider de mes tactiques en temps réel sur la base de ma puissance. Mais les données sont avant tout fiables et précises. Mes premières impressions sur le capteur de puissance Shimano sont très bonnes. Ses données sont cohérentes et il est très facile d'utilisation et ultraléger ! Magnifique ! »

Le mode de suivi le plus efficace

Le Shimano FC-R9100-P est un capteur de puissance double face associé au pédalier qui mesure directement la puissance que vous exercez sur les deux côtés du vélo. Il représente de loin le mode de suivi de votre puissance le plus objectif en vous fournissant les données dont vous avez besoin pour optimiser vos programmes d'entraînement et vos décisions pendant les courses. 

Article associé