Retour à laperçu

Dumoulin ne laisse rien au hasard

« Je suis très satisfait de mon vélo de contre-la-montre, notamment des manettes électroniques Shimano. Elles offrent un changement de vitesses extrêmement fluide, à la fois lors des freinages et lorsque je suis dans une position de contre-la-montre. »

Grâce à sa victoire héroïque lors de la neuvième étape du Tour de France, Tom Dumoulin a pulvérisé l'ensemble de ses précédents records d'un seul coup, le tout alors que le talentueux coureur de Maastricht cherchera à nouveau à décrocher l'or au cours des Jeux Olympiques de Rio le mois prochain. Voilà pourquoi Tom ne laisse rien au hasard.

Un contre-la-montre peut être gagné ou perdu en une fraction de seconde. Tom Dumoulin nous explique à quel point il est important pour la confiance de disposer d'un vélo parfaitement adapté à ses propres capacités de cycliste. Son conseil ? Une fois que vous avez tout réglé exactement comme vous le souhaitez, n'y touchez plus.

Pour chaque contre-la-montre dont Dumoulin prend le départ, la confiance en son matériel est essentielle. Si la confiance d'un coureur est en berne, il n'établira jamais le meilleur temps de la course. À grande vitesse, tous les composants d'un vélo doivent être fiables : les freins, les roues, le cadre et le cintre. L'équipe Giant-Alpecin a essentiellement opté pour les marques Shimano et PRO, à la grande satisfaction de Dumoulin.

« Cela peut sembler un peu insipide, mais je suis extrêmement satisfait de mon vélo de contre-la-montre. Comme je l'ai dit, les manettes électroniques Shimano offrent vraiment beaucoup de fluidité, à la fois lors des freinages et lorsque je suis dans une position de contre-la-montre. » Si vous avez déjà regardé un contre-la-montre, vous reconnaîtrez probablement le son similaire à un coup de feu. Lorsque le cycliste change de vitesse, la chaîne se déplace aisément sur un autre pignon.

Dumoulin ajoute : « Et c'est vraiment sans égal. J'avais l'habitude de courir avec un changement de vitesses mécanique, comme de nombreux amateurs le font encore. Et le changement ne se réalisait jamais aussi automatiquement qu'avec les changements de vitesses électroniques actuels. On parle donc vraiment d'un développement réellement révolutionnaire. »

« On court également avec les manettes près des freins, ce qui fait simplement gagner du temps. »

« Au sein des équipes utilisant d'autres composants, on voit encore des cyclistes s'asseoir brièvement pour changer de vitesse, tout en accélérant avant de se relever. C'est évidemment extrêmement irritant, en particulier dans une montée d'un contre-la-montre. On court également avec les manettes près des freins, ce qui fait simplement gagner du temps. »

« Je n'ai jamais rencontré aucun problème avec le système de changement de vitesses de Shimano. Bien sûr, il y aura parfois des problèmes, ce qui est le cas avec tout produit fabriqué. À l'occasion, quelque chose se casse toujours, mais je n'ai jamais connu ça.

« Je n'ai jamais rencontré aucun problème avec le système de changement de vitesses de Shimano. »

Le Limbourgeois n'est pas un maniaque, mais il aime bien tout contrôler. Tom ne se contente pas de tout faire. Il réfléchit à chaque étape, à chaque mouvement et à chaque coup de pédale. On lui demande fréquemment son avis. Si Dumoulin n'est pas satisfait d'un élément, ce dernier est rapidement adapté à ses exigences. En fait, il n'existe pas de meilleur expert en essais.

Article associé