Retour à laperçu

MOSELEY ET RUDE COURONNÉS CHAMPIONS DES ENDURO WORLD SERIES

Après huit étapes exigeantes dans certains des cadres de VTT les plus spectaculaires du monde, deux athlètes Shimano se sont octroyés la couronne de champion 2015 des Enduro World Series (EWS) le week-end dernier, enregistrant ainsi des victoires consécutives pour Shimano à la fois dans les catégories EWS Hommes et Femmes Elite au cours des deux dernières saisons. 

Véritable légende de ce sport, Moseley tire sa révérence

Après avoir remporté tout ce qu'elle pouvait en descente, Tracy Moseley s'est tournée vers l'enduro en 2012 et a une fois de plus fait étalage de toute sa classe avec une démonstration quasi parfaite de conduite de vélo et de condition physique pour conserver son titre.

Roulant sur un Trek Remedy 9.9 29 pouces doté d'un débattement arrière de 140 mm et d'une double transmission Shimano XTR 26/36 dts, Moseley est montée sur la plus haute marche du podium de six des huit étapes (County Wicklow en Irlande, Tweedlove en Écosse, Samoëns en France, Whistler au Canada, Aínsa-Sobrarbe en Espagne et Finale Ligure en Italie) pour s'emparer de la tête du classement général dès le 2ème tour. 

La victoire EWS de cette saison constitue le troisième championnat remporté par Moseley, après des succès en 2013 et 2014. Cependant, elle a annoncé qu'elle ne défendrait pas son titre l'an prochain. Nous ne savons pas ce que prévoit Moseley pour la suite (en réalité, nous ne sommes même pas certains qu'il s'agisse d'une retraite définitive de la course de compétition), mais quel que soit son projet, son historique suggère qu'il sera couronné de succès. Félicitations Tracy de la part de toute l'équipe Shimano.

Une Rude déconvenue pour ses concurrents

Pendant ce temps, Richie Rude de l'équipe Yeti/Fox Shox Factory Race, également ancien coureur de descente, a conclu une fantastique saison avec une victoire dans la course Hommes. 

Ayant remporté les étapes 4, 6 et 7 et avec une 3ème place lors de l'étape 1, Rude devait simplement finir dans le top 20 de l'étape 8 pour assurer sa victoire. Plus facile à dire qu'à faire : avec cinq sections chronométrées dans la dernière étape et une décision obligeant les coureurs à commencer et terminer l'ensemble des sections d'une course sans changer de cadre, de fourche et de roues, l'ultime étape annonçait un final haletant.

Néanmoins, le jeune coureur pétri de talent a fait preuve de maturité et gardé son calme de bout en bout pour guider son Yeti SB6c équipé d'une transmission Shimano XTR et de freins Saint à des places dans le top 10 de quatre des cinq sections, lui permettant ainsi de décrocher le titre EWS 2015 dès sa seconde saison en enduro. 

Félicitations à Rude que nous sommes impatients de voir conserver sa couronne la saison prochaine.