Share

Retour à laperçu

Suivez SHIMANO Neutral Service aux Championnats du monde de cyclisme sur route

Vivez au plus près les émotions vécues par SHIMANO Neutral Service lors des Championnats du monde de cyclisme sur route de l'UCI.

En voyant le célèbre bleu de SHIMANO, les cyclistes du dernier Championnat du monde de cyclisme sur route savaient qu'une aide précieuse allait bientôt être à leur disposition. SHIMANO Neutral Service était un service proposé à tous les coureurs, sans distinction de catégorie, de pays d'origine ou de groupe équipant leur vélo. Si un coureur se retrouvait à terre après une chute ou avait besoin d'une nouvelle roue suite à une crevaison, SHIMANO répondait toujours présent.

UNE ARMÉE DE TECHNICIENS

En couvrant un événement aussi important avec 12 compétitions différentes, vous avez littéralement besoin d'une armée pour vous assurer que chaque cycliste passe la ligne de départ mais aussi la ligne d'arrivée.

Au total, 14 personnes sont présentes sur le site, dont six mécaniciens. Elles sont responsables de quatre voitures, deux motos et un camion SHIMANO.

MATÉRIEL DE SOUTIEN

  • 24 vélos complets, équipés du nouveau DURA-ACE Di2 (12 freins sur jante, 12 freins à disque), avec les pédales DURA-ACE, Speedplay ou Look pour répondre aux besoins de quasiment tous les coureurs 
  • 20 roues DURA-ACE option carbone à boyaux avec cassette 11-28 dts (modèles C50 et C40 avec des éditions spéciales jantes larges pour les coureurs sponsorisés par SHIMANO)
  • 20 roues DURA-ACE option jante à pneu avec cassette 11-28 dts (C35 et C50) 
  • 40 cassettes spéciales catégorie Junior (14-28 dts en conformité avec les vitesses Junior qui ne peuvent pas dépasser la combinaison 52-14)
  • Tous les composants, pièces, accessoires et outils possibles, avec notamment une collection complète de chaussures (pointure 36 à 47).

AVANT LES COURSES

Chaque jour de course a commencé avec un flux constant de cyclistes qui passaient par le SHIMANO Neutral Service, situé dans la zone de départ. Cette équipe les aidait dans tous les domaines, de l'ajustement des vitesses jusqu'aux vélos endommagés pendant les vols. Même une star comme Rigoberto Urán Urán est venue pour se faire remplacer une manette cassée. Juste après lui, un coureur de Hong Kong est venu emprunter un vélo SHIMANO, le sien ayant été égaré par sa compagnie aérienne.

PENDANT LES COURSES

Pour les épreuves contre-la-montre, SHIMANO a utilisé ses véhicules comme voitures-balais pour suivre les plus petites équipes qui n'en avaient pas à leur disposition. SHIMANO a également aidé les pays dont les temps de départ des cyclistes étaient trop rapprochés.

Pendant les courses sur route, SHIMANO Neutral Service a apporté son aide de façon très variée, par exemple en remplaçant des pneus crevés ou encore en aidant les cyclistes tombés à terre à se relever et à repartir. « Ce travail est particulièrement stimulant pendant les compétitions Junior, car les concurrents sont au taquet du début de la course jusqu'à la fin. C'est pourquoi beaucoup d'entre eux frappent le trottoir à un moment ou à un autre » nous a expliqué Joost Hoetelmans (responsable marketing des sports de course sur route).

Dans la course élite Hommes, SHIMANO a ramené Mathew Hayman à la tente de l'équipe australienne (après une chute violente et un vélo tordu en deux), où il a pu recevoir rapidement des soins médicaux.

Assez bizarrement, les accidents n'étaient pas les moments les plus stressants pour cette armée de techniciens en bleu, selon Hoetelmans. « Pendant deux jours, il y a eu une course junior qui se terminait à 12h30, avec la catégorie suivante commençant à 13h30. Cela nous donnait 45 minutes pour changer 40 cassettes. Et puis, il y a eu ces deux jeunes filles d'Éthiopie que nous avons aidées. Elles ne savaient pas qu'elles avaient besoin d'une cassette junior spécifique. »

APRÈS LES COURSES

« La première chose que l'on fait après chaque course, c'est de rechercher les cyclistes (par numéro de course) pour récupérer ce que vous avez prêté, par exemple des vélos ou des roues. Cela veut dire que l'on doit parfois retrouver un cycliste d'Érythrée, un autre d'Égypte, etc. » nous confie Hoetelmans. Après un nettoyage complet de tous les matériaux et de l'ensemble des équipements, notamment les vélos et les voitures, l'heure est venue de se préparer à la journée suivante.

C'EST DANS LA BOÎTE

En repensant aux 9 journées pendant lesquelles se sont déroulés ces événements, SHIMANO a facilement aidé au moins 40 pays sous une forme ou sous une autre. Lorsque l'on rappelle à Hoetelmans cet exploit extraordinaire, il répond : « Oui, on a fait du très bon boulot, mais c'est toujours un peu le cas... on vise toujours très haut. C'est ça, l'état d'esprit Neutral Service. »

Regardez notre documentaire dans lequel nous suivons l’équipe d’assistance neutre de SHIMANO lors des Championnats du Monde Route de Bergen 2017.

Article associé