Share

Retour à laperçu

Les Blue Bloods de Shimano affrontent la course VTT à étapes de l'Andalucía

Lorsque trois employés Shimano Europe ont demandé des congés pour participer à l'Andalucía Bike Race, une course cycliste de six jours en Andalousie, nous savions qu'ils étaient de vrais Shimano Blue Bloods.

Repousser nos limites à l'Andalucía Bike Race

Être un Shimano Blue Blood, cela ne veut pas simplement dire aimer notre entreprise ou les produits que nous fabriquons. Un véritable Blue Blood est une personne suffisamment passionnée pour repousser les limites de ce qui est possible à vélo.

Tout comme vous, les Blue Bloods adorent relever des défis cyclistes épiques. Par exemple l'Andalucía Bike Race, organisée du 21 au 26 février au sud de l'Espagne, lors de laquelle des équipes de deux vététistes s'affrontent tout au long de six étapes sur 440 kilomètres et 11 000 mètres de dénivelé. 

Trois employés intrépides de Shimano Europe se sont lancés dans cette course de montagne la semaine dernière pour se tester, aussi bien eux-mêmes que leurs équipements. Cor van Leeuwen (Sports Marketing Officer, MTB) et son coéquipier Maarten Mandemakers ont participé dans la catégorie Elite tandis que Joost Hoetelmans (Sports Marketing Officer, Road) et Bas van Dooren (Senior Product Manager) se sont inscrits dans la catégorie Master 40+ (plus de 40 ans). Comment se sont déroulés ces six jours de course? 

Quand la situation se corse...

La rencontre sportive a débuté par un contre-la-montre. Les deux équipes Shimano ont pédalé à un rythme régulier pour garder leurs forces avant d'affronter les étapes suivantes. L'équipe Élite a terminé à la 52e position au classement général (sur 97 équipes) et l'équipe Master 40+ s'est hissée à la 10e place (sur 62). 

Le deuxième jour, les deux équipes ont progressé dans les classements mais la fatigue a commencé à se faire ressentir lors de la troisième étape. « J'ai eu de la fièvre la nuit précédente et j'avais un peu mal à la gorge » nous a confié Hoetelmans de l'équipe Master. « Ce qui est mal tombé car cette journée était la plus longue étape. » 

L'avant-dernier jour, de nombreux adversaires avaient abandonné la compétition mais les équipes Shimano étaient bien déterminées à conserver leur classement, désormais amélioré. « Quelle étape » a déclaré Hoetelmans à la fin de la journée. « 85 kilomètres de course avec 2 250 mètres de dénivelé sur les pistes merveilleuses autour de Cordoba. Il a fallu s'armer d'une volonté de fer pour terminer. »

Le dernier jour, les deux équipes Shimano se sont alignées à Cordoba pour une course de 69 km avec 1789 mètres d'ascension. Exprimant ce que l'ensemble des cyclistes Shimano ressentaient, Bas van Dooren a déclaré : « Ce matin, j'ai vraiment dû prendre sur moi. Je me sens vidé après cette semaine de course très intense. J'ai dû me forcer à manger et mes jambes ne se sont libérées qu'au bout de deux heures trente sur les quatre heures que durait la course. » 

Mais ils ont terminé avec les honneurs. Lorsque les résultats finaux ont été publiés, l'équipe Shimano Elite s'est placée à la 44e position (sur un total de 77 équipes ayant terminé la course). L'équipe Master 40+ a terminé à la très honorable 9e position (sur 49). Un exploit remarquable pour des hommes avec un job à plein temps !

Des tests en conditions réelles pour Synchroshift

Les routes escarpées et les pistes étroites de l'Andalucía font de cette course un terrain idéal pour tester l'une des toutes dernières innovations de Shimano : Synchroshift. Avec des dénivelés atteignant parfois 30 % et des descentes particulièrement rapides, techniques et rocailleuses, le terrain était un défi auquel il a fallu se préparer.

Les deux équipes Shimano ont utilisé nos groupes XTR Di2 avec Synchroshift. Disponible uniquement pour les leviers de VTT, Synchroshift permet de changer automatiquement les plateaux avant pour un passage en seulement deux appuis de bouton de la plus petite à la plus grande vitesse !

En utilisant des plateaux 36/26 et des cassettes arrières 11/40, nos sportifs ont pu bénéficier d'une très large gamme de vitesses. « Ça nous a donné un avantage énorme par rapport à nos concurrents, qui utilisaient les configurations à un seul plateau » explique Hoetelmans. « Et ça a été particulièrement avantageux sur les montées les plus raides et les descentes longues et rapides. » 

« Nous avons beaucoup appris » affirme Hoetelmans en parlant de son expérience. « Nous sommes tous impatients de pouvoir à nouveau participer à des courses comme celle-ci. » 

Pour en savoir plus sur l'Andalucía Bike Race, veuillez cliquer ici.

Article associé