Share

Retour à laperçu

Qui a la meilleure place assise lors du Giro D'Italie ?

L'ancien champion de Belgique de contre-la-montre, Bert Roesems, parcourt l'Europe avec un coffre rempli de produits pour assister les équipes et coureurs cyclistes professionnels sur route sponsorisés par Shimano.

Les préparatifs du Giro D'Italie

Chez Shimano, nous sommes convaincus que la meilleure façon de démontrer la qualité de nos produits est de les mettre entre les mains des cyclistes les plus exigeants du monde. C'est pourquoi nous sponsorisons sept équipes professionnelles sur route et nous apportons notre assistance à un grand nombre d'autres pros de la course sur route ou du VTT dans le monde entier.

La saison cycliste 2016 étant déjà bien entamée et à l'approche du premier grand tour de l'année, le Giro d'Italie, servir tous ces coureurs pros demande beaucoup de travail. Ils ont besoin de produits, d'aide pour résoudre leurs problèmes et de conseils pour optimiser leur équipement destiné à des compétitions de niveau mondial. Cela représente-t-il beaucoup de travail ? Il suffit de le demander au Sports Marketing Officer sur Road, l'ancien champion de Belgique de contre-la-montre Bert Roesems. 

Bert Roesems : le lien entre Shimano et les pros du cyclisme sur route

Basé à Bruxelles, Roesems est le principal contact de Shimano pour les coureurs professionnels sur route en Europe. Il travaille avec une équipe Shimano de taille réduite mais entièrement dédiée à l'assistance aux sportifs de haut niveau. À propos de son rôle, Roesems explique : « Chez Shimano, il est important que nous puissions offrir une assistance et un service du plus haut niveau pour tous ceux qui roulent en Shimano, qu'ils soient sponsorisés ou non ». 

C'est une tâche qui le fait voyager jusqu'à 150 jours par ans, y compris pendant chaque étape de chaque grand tour. Sa principale responsabilité ? Répondre aux besoins des coureurs en matière de produits, ce qu'il accompli avec l'aide de l'équipe d'assistance de Shimano Europe à Nunspeet, le siège situé aux Pays-Bas. Il ajoute : « Nous avons aussi un kit d'urgence de produits Shimano à l'arrière de la voiture, au cas où quelqu'un aurait besoin d'une aide immédiate ».

 

« Chez Shimano, il est important que nous puissions offrir une assistance et un service du plus haut niveau pour tous ceux qui roulent en Shimano, qu'ils soient sponsorisés ou non ».

Une assistance tout au long de l'année

La philosophie de Shimano est que les coureurs professionnels reçoivent les mêmes produits que ceux que tout le monde peut acheter par le biais des distributeurs ou des agents. « Oui », confirme Roesems, « ce sont les produits que l'on trouve dans le commerce. Nous partons en effet du principe que nous sponsorisons ce que nous vendons. Les composants utilisés sur le vélo de Chris Froome sont les mêmes que sur votre vélo. »

Roesems entretient des contacts avec des personnes spécifiques au sein de l'équipe. « Tous les coureurs de n'importe quelle équipe peuvent me contacter, mais les équipes sont grandes de nos jours. Elles comptent bien 50 à 100 personnes, qui ont toutes des tâches différentes. Pour que tout soit bien structuré, nous coordonnons toutes les demandes en matière de produits et de services par l'intermédiaire des responsables techniques et des mécaniciens de chaque équipe. »

Des demandes spéciales pour le Giro

Outre le fait d'être le fournisseur des produits, Roesems met son expérience du peloton pro au profit des coureurs en cherchant des solutions au sein des groupes de produits dont il dispose. Pour le Giro, cela signifie fournir la plage de vitesses la plus vaste possible pour les ascensions les plus difficiles du grand tour d'Italie. 

« Les pros n'aiment pas utiliser les petits plateaux intérieurs à 34 et 36 dents pour les étapes de montagne les plus rudes, comme le Stelvio et le Mortirolo dans le prochain Giro D'Italie. « Si vous passez du grand plateau au petit en situation de course, il vous faudra augmenter le régime pour conserver la même vitesse. Quand on est déjà au bout de ses limites, on est alors à bout de souffle ou on perd le contact avec le reste du groupe. »

Dura Ace dispose d'une cassette d'une plage maximale de 11-28, ce qui réduit le changement de vitesses pour les coureurs qui utilisent des plateaux intérieurs standard. La solution pour un Giro corsé ? « Lorsque nous avons lancé le groupe Ultegra 11 vitesses, nous l'avons doté de cassettes 11-32 et d'un dérailleur spécial à cage longue. Nous avons ainsi été en mesure de résoudre le problème en fournissant des alternatives en matière de dérailleurs et de cassettes pour les ascensions les plus rudes. »

Les meilleures places assises pour le Giro se paient en longs kilomètres en solitaire

En apparence, Roesems semble avoir le meilleur poste possible dans le domaine du cyclisme. « C'est vrai dans un sens », dit-il, « mais il ne faut pas oublier tous les déplacements. Je suis souvent sur la route et, contrairement à une équipe, je voyage toujours en solitaire. C'est parfois un peu difficile. »

Il reconnaît toutefois qu'il a la chance de pouvoir être aux premières loges pour suivre l'action. « Le cyclisme est un sport assez accessible pour les fans de vélo, mais moi j'ai l'occasion de passer derrière les coulisses et d'être encore plus proche des coureurs. Je suis au centre de l'action et c'est fantastique. » Pour le Giro, cette proximité peut signifier une visite dans le bus d'une équipe ou un trajet d'accompagnement dans une voiture d'équipe pour enter en contact avec les coureurs et les assister avec leur équipement. 

S'il a hâte que le Giro commence pour assister tous ces sportifs de haut niveau, Roesems a également des projets pour après le Giro. « Rentrer à la maison, me reposer un peu et ensuite me préparer pour repartir sur la route au bout de quelques jours. »

« Ce sont les produits que l'on trouve dans le commerce. Nous partons en effet du principe que nous sponsorisons ce que nous vendons. Les composants utilisés sur le vélo de Chris Froome sont les mêmes que sur votre vélo. »

Article associé